Agroalimentaire : les pratiques trompeuses épinglées

Agroalimentaire : les pratiques trompeuses épinglées

Une usine de confection de surimi à Saint-Malo, le 5 mars 2004. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 10 juin 2016 à 14h45

- 60 Millions de consommateurs révèle les petites (ou les grosses) astuces des industriels de l'agroalimentaire pour vendre toujours plus, à moindre coût... aux dépens du consommateur.

-

Le bouillon de boeuf contient-il du boeuf ? Les champignons de Paris viennent-ils de Paris et les escargots de Bourgogne de Bourgogne ? Quelle est la différence entre un "camembert de Normandie" et un "camembert fabriqué en Normandie" ? L'association 60 Millions de consommateurs s'est plongée dans les coulisses de l'agroalimentaire pour mettre au jour les pratiques parfois douteuses des industriels pour gagner plus ou induire le consommateur en erreur.

Les journalistes de l'association, dans un dossier intitulé "Agroalimentaires : vérités et mensonges", expliquent notamment comment nos aliments sont colorés pour être plus attirants. Ainsi, certaines olives noires sont cueillies vertes, puis plongées dans un bain de saumure et soumises à des injections d'air. Les olives s'oxydent, noircissent puis subissent encore un traitement au gluconate de fer pour stabiliser la coloration. Quel intérêt ? Les olives peuvent être cueillies plus tôt et sont plus faciles a dénoyauter. De la même façon, les clémentines sont elles aussi cueillies vertes, leur couleur naturelle à maturation. La couleur orange, plus plaisante à l'oeil est obtenu en soumettant les agrumes à un bain de gaz qui reproduit l'action d'une hormone qui accélère la maturation des fruits et détruit la chlorophylle verte. "Orange, clémentine, citron, c'est vrai pour tous les agrumes", a assuré sur Europe 1 la rédactrice en chef des hors-séries de l'association, Adeline Trégouët. Tous les produits mentionnés ne sont évidemment pas concernés : les clémentines corses sont par exemple labellisées, et ne peuvent subir ce genre de traitement. Les olives "noires au naturel" ou " à la grecque", sont elles aussi soumises à des appellations qui garantissent leur processus de fabrication.



L'association s'est également intéressée aux recettes des certains produits vendus par l'agroalimentaire. Le bouillon de boeuf d'une grande marque internationale est ainsi composé en grande majorité de sel et de glutamate, un exhausteur de goût controversé. Dans sa composition, seulement 2,6% de bouillon de boeuf. Dans la macédoine de fruits confits d'une grande marque, on ne trouve encore que de l'écorce d'orange et de la pastèque, colorée de différente manières pour simuler la présence de plusieurs fruits, dont des cerises.

Autre levier qui permet aux industriels de générer plus de bénéfices aux dépends des clients, les produits qui portent une mention d'origine. L'association explique ainsi que les champignons de Paris viennent en grande majorité de Chine, tandis que les escargots de Bourgogne sont exclusivement importés d'Europe de l'Est. Quant à un jambon cru de grande marque qui joue sur sa provenance d'Italie, il est en réalité préparé en France à base de cochons élevés dans l'Union européenne.
 
10 commentaires - Agroalimentaire : les pratiques trompeuses épinglées
  • Il faudrait remplacer tous les produits par une pilule ainsi nous ne nous poserions plus de questions mais
    cela viendra, cela viendra

  • est ce que le hollande et les députés ps je ne parle pas des autres députés des autres partis c'est les memes mangent des produits carrefour ? mais c'est normal ce hollande et ces députés sont d'une autre classe alors évidement ils ne mangent pas dans des écuelles de la viande , des légumes et des fruits avariées !! vivement une nouvelle révolution oh je rêve ! heureusement qu'il y a l'eurofoot ! ça nous empèche de nous poser les vraies questions qui empoisonnent notre vie
    pauvres manipulés que nous sommes

    Attention la déprime vous guette mieux vaudrait pour vous aller vivre ailleurs!

    Je ne sais pas si ces Messieurs bénéficient d'un régime spécial...
    Je peux simplement signaler que les premières cerises de Céret..
    sont arrivées en priorité à la table de notre Président...Les meilleures
    les plus calibrées !!! et moi je n'en ai pas acheté à 6 euros le kilo !

    Cello vos propos ont une grande part de vérité, La vérité gène et n'est pas bonne à entendre, pour autant rien à voir avec la déprime.
    c'est pour cela que certains se permettent de vous juger.

  • et ,oui l Europe donne beaucoup de pouvoir aux industries , pour gagner beaucoup plus d argent !! au détriment de la santé des gens !!!! nos petits planqués de Bruxelles qui se font acheter par toutes les marques !!!! et en plus ils ont des postes de travail en or !!!! avec notre argent !!!

    Et ça n'ira qu'en s' amplifiant, vous verrez...bientôt ils ne se cacheront même plus pour leurs "magouilles", si on laisse faire.

  • ouvrir bien les yeux en faisant ses courses ? est se mefier de c est soit disant bio pas si bio que cela

    arretez déjà d'acheter des trucs tout prêts et réapprenez à cuisiner vous ferez d'une part d'énormes économies et d'autre part même avec des produits de qualité moyenne vous y gagnerez pour votre santé sans les poisons introduits dans les chaines de fabrication du "tout prêt" que vous n'avez plus qu'à passer au micro ondes.

  • en même temps ça fait des années qu'on s'en doute ... s'il y a encore des pigeons pour acheter ce genre de produits ... rien ne remplacera le marché local bio ou les magasins bio

    il n'y a pas que le bio on peu très bien se nourrir de produits locaux de qualité sans certification biologique.
    faut pas non plus vouloir des fraises ou des tomates en janvier...
    rien que d'éviter les produits issus de la transformation agroindustrielle qui contiennent plus de composants chimiques que d'ingrédients nutritifs ce serait déja pas si mal.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]