Affaire Denis Baupin : la pub du scandale

Affaire Denis Baupin : la pub du scandale
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 03 juin 2016 à 21h08

Denis Baupin serait-il en train de devenir un homme-sandwich ? Pour faire la publicité de l'ouverture de son nouveau restaurant à Nantes, la chaîne Bagelstein a décidé d'utiliser l'affaire qui porte son nom dans une campagne très critiquée. On y voit ce qui semble être le téléphone d'un dénommé Denis Baupin qui paraît dialoguer avec une femme : « Je peux passer à quelle heure ? » , peut-on lire dans la publicité.

Un humour très cru loin d'être du goût de tout le monde. La démarche a même provoqué un tollé sur les réseaux sociaux où certains crient au sexisme et à la médiocrité. Loin de s'excuser, Thierry Veil, le co-fondateur de la chaîne de restauration assume : « On s'est toujours moqué de tout et de tout le monde. C'est pour mettre en avant le fait que monsieur Baupin considère les femmes comme des objets », a-t-il expliqué à BFMTV.com.



Et d'ajouter : « On se moque d'un mec qui prône le harcèlement sexuel, on n'est pas en train de le mettre en avant » , a-t-il expliqué à BFMTV.com, précisant que les critiques offensent ses équipes, en grande partie composées de femmes. La chaîne de bagels n'en est pas à son coup d'essai en termes de communication borderline. Elle n'avait hésité à faire référence à Leonarda ou Emmanuel Macron dans ses précédentes publicités.

 
74 commentaires - Affaire Denis Baupin : la pub du scandale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]