Admission post-bac : les critères de sélection dévoilées pour les filières très demandées

Admission post-bac : les critères de sélection dévoilées pour les filières très demandées

Les documents publiés ce mercredi détaillent le processus de sélection pour les filières post-bac.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 01 juin 2016 à 22h36

- Sous la pression des associations lycéennes, le ministère de l'Éducation a dévoilé ce mercredi 1er juin les critères retenus par l'algorithme de son portail d'admission post-bac (APB) pour sélectionner les candidats dans les filières à capacité limitée. Près de 15% des licences sont concernées.

-

Le document, publié par le journal "Le Monde", était très attendu. Le gouvernement s'était engagé à "lever le secret" en décembre dernier. Sa publication intervient au lendemain de la date butoir pour que les candidats au bac 2016 valident le classement de leurs vœux sur Admission post-bac. Par conséquent, les bacheliers 2016 ne pourront pas utiliser ces informations pour modifier leurs vœux afin d'augmenter leurs chances d'admission dans une formation où la demande excède la capacité d'accueil des universités. "Il aurait été trop anxiogène pour les familles de publier ces informations au dernier moment", justifiait il y a quelques mois l'entourage de la ministre Najat Vallaud-Belkacem.

La situation contraint le ministère à des tirages au sort par endroits. C'est le cas ces dernières années en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), certaines licences de droit, psychologie et santé. La plateforme informatique géante répartit les futurs étudiants dans 12.000 filières de l'enseignement supérieur (prépa, BTS, fac...).

UNE MACHINE PRÉSENTÉE COMME OPAQUE

Comment s'opère le tri ? Le document donnent quelques réponses : sont examinés prioritairement les voeux des jeunes passant le bac dans l'académie de la formation demandée ou qui y habitent. Ensuite, les jeunes ayant classé leur demande de licence à capacité limitée ou Paces (première année commune aux études de médecine) au premier rang sont prioritaires. L'algorithme prend aussi en compte le "classement relatif" du vœu. Ainsi, un candidat qui aura demandé en deuxième rang une formation en tension, mais pas en premier vœu, passe avant un autre candidat ayant placé la même formation en deuxième rang mais ayant déjà demandé une autre formation à capacité limitée en premier rang.

Malgré tout, si les candidats sont encore trop nombreux à l'issue du processus, c'est un tirage au sort qui permet de départager les candidats.

L'association Droits des lycéens réclame la publication du code source de l'algorithme d'APB et a saisi la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada). La hiérarchisation des voeux, qui devait être achevée mardi, s'est faite "dans une brume épaisse", estime l'association. Elle prépare "un guide des recours" destiné aux "lycéens lésés par le fonctionnement opaque" d'APB pour le 8 juin, jour où les élèves recevront les premières propositions d'admission.
 
APB, généralisé en 2008, comporte plusieurs nouveautés cette année. Les voeux sont limités à 24, contre 36 auparavant, dont 12 par grande famille de formation (BTS, formation d'ingénieur, école d'architecture, etc.). Pour l'inscription en droit, Paces, psychologie ou Staps, le postulant doit désormais effectuer un "voeu groupé" et classer par ordre de préférence toutes les facultés de son académie, l'Ile-de-France étant considérée comme une seule académie. Parmi les voeux doit impérativement figurer une licence disponible dans l'académie du candidat, qui ne soit ni sélective (sur dossier comme les BTS, IUT, classes préparatoires) ni à capacité limitée.
 
2 commentaires - Admission post-bac : les critères de sélection dévoilées pour les filières très demandées
  • deux observations : privilégier les étudiants de l'académie, c'est faire de la discrimination semblable à la préférence nationale donc rejoindre le programme de Marine Le Pen, pas de sélection pour fils de ministre, de députés et hauts fonctionnaires ou personnes à entregent : leurs enfants sont trop doués pour être traités comme les autres

  • le tirage au sort est scandaleux , indigne d'une démocratie et contre productif ; le flou de ces sélections est bien dans l'air du temps avec exemple censé diriger le pays ;l'honnêteté et le carnet de notes ,c'est ça l'efficacité et le pragmatisme ;mais chut !!!!c'est trop élitiste pour un ministre de l'éducation parachuté à un poste trop large ;on voit bien que les aptitudes requises pour occuper un poste sont déconnectées des capacités de celui ou celle qui occupe le poste (y compris au plus haut de l'état )

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]