A Strasbourg, finie la clémence pour les cyclistes en infraction

A Strasbourg, finie la clémence pour les cyclistes en infraction

Les cyclistes strasbourgeois auteurs d'infraction au Code de la route se verront infliger à partir du 1er mai des amendes aussi élevées que celles imposées aux automobilistes

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 21 avril 2017 à 18h22

Strasbourg: les cyclistes auteurs d'infraction au Code de la route se verront infliger des amendes aussi élevées que celles imposées aux automobilistes

Les cyclistes strasbourgeois auteurs d'infraction au Code de la route se verront infliger à partir du 1er mai des amendes aussi élevées que celles imposées aux automobilistes, a annoncé vendredi le procureur Michel Senthille, qui souhaite ainsi réduire le nombre d'accidents.

Cette décision a été prise à l'issue d'une expérimentation menée depuis fin 2012 dans l'agglomération de Strasbourg, en vertu de laquelle les cyclistes en infraction devaient s'acquitter de "seulement" 45,60 euros, au lieu de 90 euros, en contrepartie d'une verbalisation plus systématique.

"Je suis obligé de dire que cette expérience n'a pas apporté ce que nous espérions, à savoir la baisse des incivilités", a déploré le procureur. "La clémence accordée n'a pas eu pour corollaire la responsabilisation du cycliste".

Entre le 1er janvier 2013 et le 1er janvier 2017, 2.688 infractions ont été constatées. "Le plus souvent, il s'agit du non-respect du STOP, le non-respect d'un feu rouge, puis vient l'usage du téléphone, la circulation en sens interdit, le port d'écouteurs (interdits depuis juin 2015), le refus de priorité" a énuméré le magistrat.

Le nombre d'accidents a certes baissé dans un premier temps - passant de 108 en 2012 à 66 en 2015 - mais il est remonté à 105 en 2016, avec trois morts parmi les cyclistes. Dans plus de la moitié des accidents, et "même 60% en 2016", les cyclistes étaient responsables.

"Il faut que les cyclistes comprennent que la gravité du franchissement d'un feu rouge est la même que pour les automobilistes. Le code de la route est le même", a conclu le magistrat.

Pour le maire (PS) de Strasbourg, Roland Ries, qui approuve cette mesure, "la cohabitation piéton/cycliste doit passer par la réduction de la vitesse du plus rapide". Il a ajouté tenir compte d'une "psychose des piétons" vis-à-vis des vélos, en particulier "les plus fragiles comme les personnes âgées, les mal-voyants ou les personnes ayant des difficultés de déplacement".

La municipalité de Strasbourg, où la pratique du vélo au quotidien est très largement développée, notamment en centre-ville, revendique le premier réseau cyclable de France avec 560 km de pistes dédiées. 

 
31 commentaires - A Strasbourg, finie la clémence pour les cyclistes en infraction
  • Enfin une mesure qui devrait être appliquée avec la plus grande fermeté.
    Les cyclistes en villes se croient les maîtres de la chaussée et des trottoirs.
    Ce sont des dangers pour eux mêmes, et cela finalement les regarde, et surtout pour les autres usagers et les piétons notamment.

  • Enfin un procureur intelligent,
    Il est plus que temps de rappeler au cyclistes, que le code de la route doit être respecter par tous,
    Le code de la route est très précis, il y a l'obligation de son respect et des règles par les automobilistes, les deux roues motorisés ou non et les pietons.
    Le laxisme dans ce sens, cultivé par et pour le bonheur des écolos, cela suffit !

  • avec les bobos qui les defendent on les a autorise a prendre les sens interdits a passer au feu rouge pour tourner a droite normalement mais apres un cet apprentissage ils se sont dans une large majorite affranchis a grilller les feux les stop ils ne les marquent que tres rarement hors agglomeratrion ils roulent a trois voir quatre ou cinq de front si certains on un accident dans ces conditions il ne faut pas les plaindre mais les condamner penalement

  • trop de laxisme envers les cyclistes engendre des dérives de leur part ,tant en ville que sur les routes hors agglomérations, le code de la route s'applique pour tous
    piétons, automobilistes, motards et cyclistes

  • A Paris j'habite sur une avenue où la mairie a fait des travaux pour aménager la route. Il y a désormais la chaussée, la piste cyclable, une contre allée pour le stationnement et enfin notre trottoir qui a vu sa largeur fortement diminuée à cause de tous ces travaux ... et bien croyez-le ou pas, la plupart des vélib roulent sur le trottoir au risque de vous renverser ... et quand vous leur faites une réflexion vous avez droit au choix à un doigt d'honneur ou à un "va te faire en ...." et malgré toutes ces incivilités, la mairie a créer les pistes à contre sens pour les vélos et le droit de griller le feu rouge si le vélo tourne à droite à une intersection ..... et tout ce brave monde n'est jamais verbalisé ... Merci Mme Hidalgo ....

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]