13-Novembre : Comment Abaaoud est passé entre les mailles du filet

13-Novembre : Comment Abaaoud est passé entre les mailles du filet©Panoramic
A lire aussi

6Médias, publié le mardi 10 janvier 2017 à 21h20

Les attentats du 13 novembre 2015 auraient pu être évités. C'est du moins ce qu'affirment les journalistes Christophe Dubois et Eric Pelletier, dans leur livre « Où sont passés nos espions ? », à paraître le 11 janvier.
Le coordinateur des attentats de Paris aurait pu être appréhendé à Athènes, plus de onze mois avant les attaques parisiennes qui ont couté la vie à 130 personnes.

Le terroriste était en effet présent dans la capitale grecque pour coordonner un attentat à Verviers, en Belgique, explique Eric Pelletier au Parisien. Les forces de sécurité belges déjouent l'attentat, mais Abaaoud comprend qu'il est localisé et quitte la Grèce. Les autorités ne parviennent pas à le rattraper.
Autre loupé, cette fois au plus haut niveau de l'Etat français. Pour les auteurs de l'enquête, la stratégie militaire française n'était pas la bonne. En refusant de frapper la Syrie, la France aurait laissé l'Etat islamique prendre de l'ampleur et Abaaoud développe son influence depuis le sanctuaire syrien. De là-bas, il a pu influencer, plus ou moins directement, une demi-douzaine de projets terroristes, dont l'attaque du Thalys et l'attentat manqué de Villejuif.
Enfin, une rivalité entre deux services du ministère de l'Intérieur aurait pu coûter très cher. Le 16 novembre, alors qu'Abaaoud est recherché par toutes les polices européennes, un témoin affirme savoir où le terroriste se cache. Les deux services peinent à se mettre d'accord sur la crédibilité du témoignage. Ils finiront par localiser Abaaoud à Saint-Denis, où le Raid le tuera.
Autant de failles qui sont assumées par les agents des services de renseignement, mais niés au sein du gouvernement.

 
29 commentaires - 13-Novembre : Comment Abaaoud est passé entre les mailles du filet
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]